top of page

La sexologue Judith Sasseville parle de la nouvelle application Olie.

L’influenceuse Marilou Ethier lance prochainement sa plateforme numérique Olie Éducation, dont l’objectif est d’aider les parents à discuter le plus tôt possible de sexualité avec leurs enfants.

«La majorité des parents n’ont pas eu une super bonne éducation sexuelle», reconnait Marilou Ethier. Naturellement, cette ignorance se répercute sur leurs enfants, selon elle.



Elle croit que toute sa vie aurait été bien différente si on lui avait parlé différemment de sexualité dès l’enfance.


Sans aborder l’intimité d’une façon sensuelle – «avec nos lunettes d’adultes» comme elle s’amuse à le dire –, l’influenceuse considère que les parents ont le devoir de briser les tabous avec leurs enfants dès l’âge de 3 ans.

Sa plateforme Olie Éducation, en phase de développement final, proposera aux parents des modules éducatifs et des sujets de discussion à aborder avec leurs enfants en fonction de leur âge et de ce qu’ils connaissent déjà.

«Plus on commence tôt, plus ça va être facile, parce qu’à 4 ans, un enfant, il n’en a pas de malaise», assure-t-elle.

  • Écoutez l'entrevue avec Marilou Ethier, fondatrice de la plateforme numérique Olie Éducation à l’émission de Marie Montpetit via QUB radio :


Prévenir dès le jeune âge

En ayant une bonne éducation sexuelle, elle souhaite que ces enfants développent une bonne perception d’eux-mêmes et évitent des comportements sexuels qui seraient dangereux pour eux ou pour les autres.

«On parle autant de grossesses non désirées que d’abus sexuels», résume Marilou Ethier.

En d’autres cas, quand la sexualité n’est pas abordée à la maison, un enfant ira répondre à ses questions en ligne, où il pourrait confondre la pornographie comme une représentation réelle de la sexualité.

«On aide le parent à aborder les sujets de la contraception, des parties intimes, de la masturbation ou du consentement, pour qu’il développe une sexualité saine et que les parents deviennent sa ressource quand il se posera des questions», explique Marilou



94 vues0 commentaire

Comments


bottom of page