top of page

5 projets d’innovation technologique pour l’éducation sexuelle, le bien-être et la vie quotidienne

Dernière mise à jour : 26 oct. 2023



Le 27 avril, le Centech ouvrait ses portes afin de permettre au public de découvrir les projets innovants des entrepreneurs du programme Accélération. Des innovations technologiques créatives, ayant pour objectif tantôt de réduire l’attente aux feux de circulation grâce à l’intelligence artificielle (IA), tantôt d’éduquer à la sexualité, ou encore de promouvoir l’activité physique et l’alimentation saine, sont des exemples de ce qui était mis de l’avant lors de l’exposition.

Créé par l’École de technologie supérieure, le Centech soutient des entreprises et des projets technologiques. Le programme Accélération offre un accompagnement gratuit de douze semaines à des startups provenant principalement des domaines de la deeptech, medtech ou edtech.

Repenser l’éducation à la sexualité

Les cours d’éducation sexuelle sont obligatoires à l’école depuis 2018. Le besoin d’outils pédagogiques en lien avec ce domaine est important. Les listes d’attente pour rencontrer des sexologues sont longues, les consultations peuvent être très coûteuses, et nombre de parents sentent manquer de ressources pour parler de sexualité avec leurs enfants.

Olie (acronyme d’ouverte, lucide, interactive et éducative) est une application web et mobile d’éducation à la sexualité qui propose du contenu créé par des sexologues, et destiné à des enfants ayant entre 3 et 12 ans. « On éduque les adultes pour les aider à savoir comment parler de sexualité avec leurs enfants. (…) Le but est de dire que plus on parle tôt et souvent de sexualité avec nos enfants, plus ils seront équipés », explique Marilou Éthier, fondatrice et PDG d’Olie, qui sera lancée officiellement dans quelques semaines.

« (…) Le but est de dire que plus on parle tôt et souvent de sexualité avec nos enfants, plus ils seront équipés. » – Marilou Éthier, fondatrice et PDG d’Olie

L’application, qui requiert un abonnement de 9,99$/mois, prend en considération les particularités du profil de l’enfant (son âge, ses caractéristiques particulières comme une situation de handicap, les sujets que ses parents souhaitent aborder avec lui), afin de lui proposer du contenu personnalisé. Les parents peuvent également échanger sur le site avec des sexologues pour obtenir des conseils.

Des initiatives pour l’amélioration de la santé mentale et physique

Théraflix est une plateforme de diffusion multimédia en continu basée sur les émotions et les interactions sociales du consommateur, dans le but de « lui proposer du contenu adapté qui va l’aider à améliorer sa gestion des émotions et ses capacités communicationnelles avec les autres », précise Larissa Avononmadegbe, fondatrice de Théraflix.

« En ce moment, ce sont 3 Canadiens sur 10 qui ont un risque élevé de développer un problème de santé mentale. Il faut qu’on fasse quelque chose », ajoute la fondatrice de la plateforme en développement. Théraflix propose donc, par exemple, des extraits de films ou de livres en lien avec une situation vécue par le consommateur (difficultés au travail, en amitié, etc.). Le but est de l’aider à développer des réflexions en lien avec sa santé mentale et de lui donner des trucs pour mieux identifier ses émotions. La plateforme, qui sera offerte sur abonnement mensuel de 12 $, sera prête à être testée en septembre prochain afin d’améliorer l’algorithme de recommandation du site.

« On veut attirer les jeunes pour qu’ils viennent au sport et pour leur donner des habitudes de vie saines. » – Nathane Gamache, fondateur de Mirari

La sédentarité est un problème grandissant chez les jeunes : alors que le temps d’écran augmente d’année en année, de nombreux jeunes mettent de côté leurs habitudes sportives. Mirari se veut être une solution à ce problème, créant des expériences alliant escalade et réalité virtuelle : « On veut attirer les jeunes pour qu’ils viennent au sport et pour leur donner des habitudes de vie saines », explique Nathane Gamache, fondateur de Mirari, qui voit sa compagnie comme étant « le futur de l’escalade ».

En entrainant un modèle à reconnaître les différentes prises d’escalade, leur distance, Mirari propose des expériences virtuelles sécuritaires aux grimpeurs. Le modèle s’adapte aux « patterns » de prises, le rendant particulièrement versatile. Cherchant présentement des programmeurs afin de faire évoluer son prototype, le fondateur souhaite éventuellement « créer des mondes immersifs donnant accès à des endroits très réputés, mais inatteignables, comme de monter la tour Eiffel », note M. Gamache.

Des solutions aux problèmes quotidiens

Préparer sans effort des repas variés, santé, prêts à servir dès l’arrivée à la maison, c’est ce que propose le projet d’IoM Tech avec un écosystème entre une application mobile, des pochettes repas et un cuiseur intelligent. L’utilisateur n’a qu’à prendre sa pochette-repas le matin, la scanner avec l’application, puis la placer dans le cuiseur en indiquant l’heure souhaitée du repas. Cette initiative permet aux familles « d’éviter le gaspillage, d’économiser du temps et de s’alimenter à des prix abordables », révèle Emmanuelle Charbonneau, co-fondatrice d’IoM Tech.

« (IoM Tech permet) d’éviter le gaspillage, d’économiser du temps et de s’alimenter à des prix abordables. » – Emmanuelle Charbonneau, co-fondatrice d’IoM Tech.

Alors que les Montréalais perdent près de 180 heures par année dans la congestion, Smart Traffic Light Dynamo promet de réduire les temps d’attente aux feux de circulation : « nous rendons les feux de circulation intelligents en y branchant un appareil, afin qu’ils puissent voir en temps réel quand vous arrivez à eux », explique Amir Metwally, co-fondateur de Dynamo. L’appareil et son intelligence artificielle choisissent la meilleure option visant à réduire le temps d’attente aux feux, tout en s’assurant de garder les conducteurs en sécurité.

21 vues0 commentaire

تعليقات


bottom of page